Google peut se réjouir du succès de son navigateur Chrome : en quelques années, il est devenu le navigateur le plus utilisé sur desktop, loin devant la concurrence. Malheureusement, cette position implique également d’assumer les conséquences de ses actes : une mise à jour récente de Chrome 66 avait pour objectif de désactiver les fonctionnalités d’autoplay audio afin de lutter contre les formats publicitaires invasifs et les pages qui abusaient de ce système. Cette mise à jour venait modifier les paramètres de l’API Web Audio de Chrome afin de bloquer les pages qui utilisaient celle-ci pour diffuser automatiquement du son.

 

Malheureusement, cette simple modification a eu des effets de bord que Google n’avait pas prévu : de nombreux développeurs de jeux vidéo et d’applications basées sur les technologies web (HTML5) qui exploitaient cette API ont découvert que cette nouvelle fonctionnalité de Google Chrome désactivait purement et simplement le son sur leurs programmes.

Tous n’étaient pas affectés de la même manière : comme l’explique le site Bleeping Computer, certains jeux continuaient de fonctionner si l’utilisateur autorisait la page à jouer du son via une notification. Mais dans certains cas, aucune alternative n’était possible et le son était complètement perdu pour les utilisateurs de Chrome. Le nombre exact de jeux et de programmes affectés par ce changement est difficile à évaluer, mais beaucoup de projets datant de plusieurs années pourraient avoir été victimes de la décision de Chrome.

Une grande part de marché implique de grandes responsabilités

Face à la grogne, l’équipe de Chrome s’est décidé à faire quelques concessions : dans une nouvelle mise à jour, Chrome est revenu en arrière sur ce paramètre et a réactivé l’autoplay audio. Une mesure temporaire selon un des membres de l’équipe de développement : celui-ci indique que la fonctionnalité a été réactivée « pour laisser le temps aux développeurs affectés de corriger leur code », mais celle-ci sera activée à nouveau à partir de la version 70 de Chrome, prévue pour le mois d’octobre. Le développeur précise que la politique de blocage de l’autoplay reste activée pour les éléments \audio\ et \video\, mais que celle-ci a été désactivée pour les autres applications exploitant cette API.

Pretty much all of my online work is broken because of @googlechrome ‘s update on playing audio. I am feeling that with this decision @Google has effectively killed https://t.co/LEY8FnusuY https://t.co/1gptd8RYcm and I’m considering taking them down sometime in the near future

— cabbibo (@Cabbibo) May 5, 2018

Pas sûr que ce sursis suffise à contenter les développeurs : comme l’indiquent certains sur Twitter, cette modification du comportement de l’API touche de nombreuses applications, et beaucoup de développeurs estiment ne pas avoir le courage de se pencher à nouveau sur l’ensemble des projets afin de les remettre à jour pour se plier aux caprices de Chrome.

Sur la mailing-list, certains rappellent ainsi que Chrome s’écarte sur ce point des standards du web et que la décision de l’équipe de développement est un peu cavalière. Le débat est donc loin d’être clos pour certains et le passage en force de Chrome pourrait bien leur rester en travers de la gorge.

Source Article from http://www.zdnet.fr/actualites/autoplay-audio-chrome-fait-marche-arriere-face-a-la-grogne-39868290.htm#xtor=RSS-1
Source:ZDNet News