Google prend la protection au sérieux. Ou du moins veut le faire savoir. Le géant américain a ainsi annoncé mardi l’ouverture d’un nouveau centre d’ingénierie à Munich, en Allemagne. Celui-ci servira de plaque tournante dans la stratégie de renforcement de la protection de la vie privée de ses utilisateurs développée par la filiale d’Alphabet. Avec le lancement de ce Google Safety Engineering Center (GSEC), Google doublera le nombre d’ingénieurs chargés de la protection de la vie privée à Munich pour atteindre plus de 200 à la fin de 2019.

 

Le choix de Munich pour l’établissement d’un tel centre prend tout son sens au regard de l’adoption récente du RGPD, qui établit de nouvelles normes européenne en matière de protection de la vie privée. « Ce n’est pas un hasard si nous construisons notre centre de protection de la vie privée au cœur de l’Europe, et dans un pays qui reflète à bien des égards la façon dont les Européens perçoivent la sécurité et la confidentialité en ligne », a ainsi déclaré Sundar Pichai, le président-directeur général de Google, dans un billet de blog.

L’état-major de Google a déclaré que l’équipe de son nouveau centre travaillera notamment sur ses produits les plus utilisés en concertation avec les spécialistes de la protection de la vie privée de Google basés en Europe et au-delà. « Nous croyons que la vie privée et la sécurité doivent être également accessibles à tous dans le monde, et nous donnons vie à cela avec des produits qui permettent à chacun de faire des choix clairs et significatifs concernant ses données », a expliqué le dirigeant d’Alphabet, la maison-mère de Google.

La vie privée au coeur de l’Europe et des produits Google

« Il s’agit d’une étape importante dans nos investissements en Europe. Depuis 2007, nous sommes passés à Munich à plus de 750 personnes, originaires de plus de 60 pays. Nous continuerons d’investir dans tous les aspects de nos activités, y compris avec l’équipe du GSEC. L’expansion de cette année nous permettra de dépasser pour la première fois le cap des 1 000 employés, faisant de notre bureau une véritable plaque tournante mondiale non seulement pour l’ingénierie de la protection de la vie privée, mais aussi pour la recherche et le développement de produits », a-t-il également déclaré.

Les ingénieurs de la protection de la vie privée de Google, basés à Munich, sont à l’origine de certaines annonces récentes de Google en matière de confidentialité, telles que le nouveau contrôle des cookies du navigateur Chrome. La protection de la vie privée était un thème majeur de la conférence Google I/O, organisée au début du mois, au cours de laquelle Google a déployé des fonctionnalités comme le mode incognito pour Maps.

Axer son discours autour de la protection de la vie privée est devenue indispensable à l’ensemble des géants du numériques depuis l’éclatement du scandale Cambridge Analytica mouillant Facebook en 2018, ce dernier ayant servi de déclic aux consommateurs pour commencer à prendre conscience de l’ampleur de la collecte de données en ligne et aux façons dont leurs renseignements personnels peuvent être exploités.

Si le nom de Facebook revient le plus souvent dans les discussions autour de la protection de la vie privée, Google n’est pas en reste. Le moteur de recherche, filiale de la holding Alphabet, a ainsi fait l’objet de différentes poursuites judiciaires, notamment au sein de l’Union européenne et en France via la CNIL, qui l’a condamné récemment à une amende de 50 millions d’euros pour violations du RGPD.

Source Article from https://www.zdnet.fr/actualites/google-ouvre-un-centre-de-protection-des-donnees-a-munich-39884663.htm#xtor=RSS-1
Source:ZDNet News