IBM lance un consortium mondial dédié à l'innovation quantique

Le géant américain IBM et l’université de Tokyo ont lancé ce jeudi le Consortium de l’initiative d’innovation quantique (QIIC), une vaste initiative destinée à réunir les acteurs de l’industrie, les universitaires et les gouvernements afin de faire avancer l’informatique quantique. Ce consortium sera logé à l’université de Tokyo et aura accès au centre de calcul quantique d’IBM, qui y possède 20 des ordinateurs quantiques « les plus avancés » de Big Blue.

Se joindront au consortium, ainsi qu’au réseau d’IBM, des géants japonais comme Toshiba, Hitachi, Mizuho, MUFG, JSR, DIC, Toyota, Mitsubishi Chemicals et l’université de Keio. « Je crois que le Japon jouera un rôle important dans la mise en œuvre de la technologie de l’informatique quantique dans la société, avant le reste du monde, et que la collaboration entre l’industrie, les universités et le gouvernement est nécessaire pour cela », a déclaré le président de l’université de Tokyo, le professeur Makoto Gonokami, lors de la présentation de cette initiative à portée mondiale.

IBM et l’Université de Tokyo ont signé un accord à la fin de 2019, qui prévoit l’installation d’un Q System One, détenu et exploité par IBM, dans une installation d’IBM au Japon. A l’époque, il était considéré comme le troisième au monde après les installations aux Etats-Unis et en Allemagne. IBM a déclaré jeudi que l’installation est prévue pour l’année prochaine.

Des projets en Europe

Mercredi, Toshiba a déclaré qu’il dirigerait un projet de recherche sur le réseau mondial de communications par cryptographie quantique, commandé par le ministère japonais des affaires intérieures et des communications.

Le projet devrait se poursuivre jusqu’à la fin de l’exercice financier 2024 et cherchera à créer un réseau de 100 dispositifs de cryptographie quantique et de 10 000 utilisateurs. Quatre domaines de recherche ont été identifiés : la technologie de liaison de communication quantique ; la technologie des nœuds de confiance, pour garantir que les clés cryptographiques sont inviolables ; la technologie des relais quantiques ; ainsi que la construction et l’exploitation de réseaux étendus.

Sur le Vieux Continent, la branche européenne du géant japonais Fujitsu a déclaré avoir signé avec BBVA, la deuxième plus grande banque espagnole, une preuve de concept impliquant sa technologie de recuit numérique. Le recuit sera utilisé pour optimiser les portefeuilles d’actifs et minimiser les risques.

La banque a également l’intention d’utiliser le recuit pour déterminer le meilleur moment pour acheter ou vendre des actifs, a ajouté la direction de Fujitsu. « Alors que le véritable calcul quantique en tant que technologie est encore en phase de test en laboratoire, le recuit numérique représente un pont vers cette future technologie, grâce à sa capacité à évaluer de multiples combinaisons différentes extrêmement rapidement », a déclaré le directeur technique de Fujitsu dans Span Carlos Cordero.

Source : ZDNet.com

Source Article from https://www.zdnet.fr/actualites/ibm-lance-un-consortium-mondial-dedie-a-l-innovation-quantique-39907479.htm#xtor=RSS-1
Source:ZDNet News