Publié par Vincent Vuillaume on 15 novembre 2012.
Catégories Chroniques, Cloud, Culture geek, Gadget High-Tech, Insolite, Internet, News, Web Zeppelin
Mots clefs: Day, designers, développeurs, hack, Infinite, jukebox, mixer, music, musiciens, musique, préférés, remixer, titres, tracks, web-app



web zeppelin Infinite Jukebox, comment détester une chanson quon adore

Bon ok, on est tous pareils. Généralement quand on tombe sur une track qui nous séduit instantanément, c’est l’orgie dans nos oreilles jusqu’à l’intox. Néanmoins, il est maintenant possible de mixer, remixer, sur-mixer toutes ces musiques que vous avez écoutés jusqu’à plus soif (histoire de leur donner une deuxième vie, encore plus éphémère que la première.)

call me maybe infinite jukebox 660 Infinite Jukebox, comment détester une chanson quon adore

Il est toujours un peu dur de justifier l’aspect « usé » d’un bouton repeat sans passer tout de suite pour un radiophile notoire. C’est pour ce cas précis qu’a été conçu Infinite Jukebox, qui vous permet d’écouter une seule et unique track d’une toute nouvelle façon.

La Journée du « Piratage de la Musique

A l’origine, un évènement, le Music Hack Day (La « Journée du Piratage de la Musique » est un évènement international de 24 heures où les programmeurs, les designers et les artistes se réunissent pour concevoir, construire et démontrer ce que sera la musique de demain. Logiciel, matériel, mobile, web, instruments, art – tout est permis tant que c’est de la musique) de Boston, a donné naissance à la web-app Infinite Jukebox (une application qui crée des versions infiniment longues et en constante évolution de pistes téléchargées)

Infinite Jukebox est l’œuvre de Paul Lamere, directeur de la plate-forme de développement pour la société d’intelligence musicale The Nest Echo, et déjà derrière le hack de Gangnam Style lors du Music Hack Day de Reykjavik.

Une fois que la lecture démarre, l’application compare intelligemment les différents « beats » qui composent la chanson et tente ainsi de créer des ramifications entre-eux de façon transparente. La visualisation sous forme d’un oscillateur circulaire permet ainsi aux internautes/auditeurs de voir les différentes combinaisons possibles, et donc de choisir quel beat doit succéder à quel beat, à la manière d’un véritable DJ Live.

Pour la plupart des chansons, Infinite Jukebox fonctionne très bien, en particulier avec les chansons électronique simples ou celles avec des couplets répétitifs. Mais bon, ce n’est pas non plus parfait : dès qu’il y a du chant, ça devient un enfer. Vous n’aurez, par exemple, qu’à lancer Superstition de Stevie Wonder pour voir où les limites s’arrêtent et où l’imaginaire se développe.

A lire aussi sur Web Tech :

Le Debrief – Dead Space 3, Bioshock Infinite, Avengers…Chaque week-end, un retour succinct sur l’actualité marquante du jeu vidéo de la semaine passée….

Spotify pour suggérer la chanson de campagne d’ObamaBarack Obama mène sa campagne sur le web tambour battant. Nouvelle idée de son équipe,…

Comment Internet a-t-il changé entre les années 90 et maintenant ?BuzzFeed recense en image 12 choses qui ont évolué, plus ou moins, positivement, entre les années…

Source : Web Tech | L’actualité high-tech, web, réseaux sociaux par la génération Twitter Facebook