Usant d’un ton inhabituellement direct, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a mis en garde vendredi 28 mars les acteurs du dossier SFR cotés en Bourse, leur rappelant qu’ils avaient pour obligation d’informer le marché « des caractéristiques des offres en présence ».

Dans un communiqué, le gendarme de la Bourse rappelle à Vivendi — qui vend l’opérateur téléphonique — et aux sociétés candidates à l’achat Numéricable (Altice) et Bouygues « qu’elles sont les seules responsables de leur communication financière et qu’elles s’exposent à des risques de sanction en cas de non-respect de la réglementation boursière ». Elle souligne qu’elle a demandé « à plusieurs reprises » aux groupes concernés des informations supplémentaires et n’avoir reçu en retour que des « réponses partielles ».

SFR n’est pas coté en Bourse et n’est donc à ce titre pas assujetti aux règles de transparence qui prévalent en cas d’offre publique d’achat. « Toutefois, Altice, Numericable, Bouygues et Vivendi, en tant que société cotées, ont l’obligation de fournir au marché une information exacte, précise et sincère ».

Lire notre récit Rachat de SFR : les coulisses des négociations

« MANQUE DE TRANSPARENCE »

L’Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) avait déjà épinglé le « manque de transparence » caractérisant le processus de cession de l’opérateur télécoms SFR et avait demandé à sa maison mère, Vivendi, de publier le détail des deux offres reçues.

Numericable, le candidat avec lequel Vivendi a choisi d’ouvrir des négociations exclusives, et Bouygues, qui ne désespère pas de revenir dans la course, ont revu à plusieurs reprises à la hausse leurs propositions financières.

Mais celles-ci n’ont jamais été publiées dans leur intégralité, et certaines de leurs dispositions n’ont été évoquées qu’à travers des fuites orchestrées dans la presse.

Source Article from http://www.lemonde.fr/technologies/article/2014/03/28/l-amf-met-en-garde-les-acteurs-du-dossier-sfr_4391799_651865.html
Source : Technologies : Toute l’actualité sur Le Monde.fr.