Crédits: Zigazou76

Cette année à nouveau, nous y aurons droit : aux marronniers « high-tech » des fêtes. Il y a eu, la semaine dernière, la revente des cadeaux de Noël sur Internet. Il y aura, le 1er janvier 2013, le nombre – forcément historique – de textos envoyés pour se souhaiter la nouvelle année.

Depuis quelques années, ces deux « actualités » ont été instituées en véritables « plans com » par les acteurs économiques. Par les vendeurs en ligne, au premier rang desquels eBay, qui, a même pris l’habitude de publier un palmarès des cadeaux les plus revendus en ligne. Et par les opérateurs de télécommunications, qui, en officialisant des chiffres mirifiques, trouvent l’occasion de rappeler l’efficacité de leur réseau et de leurs équipes techniques. Cela ne mange  pas de pain, et, il faut bien le reconnaître, en ces moments où l’actualité est souvent un peu courte pour remplir les pages, cela arrange bien les journalistes…

Cette année, les entreprises ont même anticipé les choses. Dès le 17 décembre, eBay France publiait un communiqué pour annoncer que le pic de revente des cadeaux de Noël aurait lieu, très précisément, le 7 janvier 2013, « soit deux semaines plus tôt qu’à Noël dernier ».  Le service de presse de SFR alerte, quant à lui depuis mi-décembre, sur ce rendez-vous à ne pas manquer des textos de la Saint-Sylvestre. Le 31 décembre, il annonçait déjà s’attendre à l’envoi de plus de 300 millions de SMS et d’environ 6 millions de MMS dans la soirée. Et donnait rendez-vous aux journalistes « dans la nuit du 31 au  1er », pour leur communiquer, à l’unité près, le nombre de mini-messages effectivement échangés dans l’Hexagone… 

 

 

 




  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Tumblr



Source : Technologies – LeMonde.fr