Disparu il y a quelques mois, Telltale n’a pas emport tous ses secrets dans sa tombe. Nombre d’anciens employs se sont confis sur l’ambiance et les conditions de travail au sein de la socit. Et Kevin Bruner de rebondir dessus.

voir aussi : TEST de The Walking Dead L’Ultime Saison Episode 4 : Comment te dire adieu…

Dans une interview accorde Game Informer, en rponse un article antrieur dans lequel des ex-employs de Telltale revenaient sur ses mthodes de management, Kevin Bruner, co-fondateur et ancien prsident de Telltale, qu’il a quitt avec pertes et fracas en 2017, a eu l’occasion de s’exprimer sur le crunch.

Si cette pratique d’essorer les employs en les rquisitionnant plus de 80 heures par semaine tait monnaie courante sur la plupart des projets, selon lui, c’tait justifi. Notamment par la nature pisodique des jeux conus. Il fallait respecter des dlais, produire du contenu en un temps donn, parfois avec de gros changements en cours de route.

Nous n’avions pas de budget pour nous autoriser reporter la production, nous n’avions pas de matelas. Nous faisions des sries. Nous vendions des Season Pass aux gens alors nous devions leur donner leur contenu en temps et en heure.

Cet ancien de LucasArts explique que son rle n’tait pas simple car il fallait effectivement exiger certaines amliorations et donc du temps de travail supplmentaire pour survivre.

Un gros studio cote normment d’argent au quotidien. Nous n’avions pas la possibilit de prendre plus de temps quand bien mme cela aurait t idal pour tout le monde. Chacun bossait trs dur parce qu’il tait vraiment passionn.

Ou alors on leur suggrait probablement trs fort d’tre « passionn ». Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas que les employs, a se chrit, a se bichonne, et a ne s’puise pas pour rattraper des erreurs de gestion.

Source Article from http://www.gameblog.fr/news/82727-telltale-pour-son-co-fondateur-le-crunch-etait-obligatoire
Source : Gameblog