Si vous tes amateur de Mus, ces jeux dans lesquels vous incarnez un surpuissant gnral envoyant des rgiments entiers en enfer d’un seul coup d’pe, rjouissez-vous : la dernire mouture de la saga Dynasty Warriors vient de dbarquer chez nous, avec des ambitions revues la hausse. Est-ce que ce sera suffisant pour vous faire lcher un billet en ces temps o les hits se bousculent ?

Aprs 8 pisodes (seulement 7 au Japon, le second ayant t appel « shin » et non « 2 »), moult spin-offs et autres versions alpha prime turbo, la srie des Dynasty Warriors revient, mais cette fois avec de vritables nouveauts dans sa besace. Eh oui, un peu comme Capcom avec son Monster Hunter World, Omega Force, le studio derrire la saga depuis plus de 20 ans, a dcid de taper du poing (fort) sur la table en revoyant sa copie en profondeur. On abandonne le systme de batailles ranges dans des cartes fermes – le mme depuis des annes – pour transposer les Guerres des Trois Royaumes pour la premire fois… en monde ouvert ! Miracle. Mais l’heure ou des jeux comme Zelda : Breath of the Wild ont vu le jour, cela suffira-t-il faire passer le jeu dans une autre dimension ?

A l’assaut !Aussi beau que Deadly Premonition

Malheureusement, une composante du titre pourrait contrarier d’office cette nouvelle ambition. D’habitude, dans mes papiers, je n’insiste que trs peu sur l’aspect technique des jeux, ce dernier n’tant pas le plus important mes yeux pour pouvoir apprcier et juger un titre sa juste valeur. Entre les jeux inds qui utilisent le pixel art ou les jeux AA qui s’en sortent trs bien sans forcment se montrer aussi beaux qu’Horizon Zero Dawn, les graphismes, mme s’ils sont tout juste corrects, ne sont pas un frein au plaisir. Eh bien ici, vous savez quoi, je vais commencer par a ! Lors de ma preview la Paris Games Week, j’avais trouv le jeu vraiment trs, trs, trs moche. Vraiment. Ici, avec la version finale sous les yeux, sachez que si les choses se sont lgrement amliores, le premier mot qui me vient encore l’esprit est « dgueulasse ».

S’il partait avec de bonnes intentions avec son monde dsormais ouvert, le rsultat est assez hallucinant : on se croirait presque revenu une gnration de consoles en arrire ! Les textures s’affichent en retard, il y a du tearing  gogo (je crois bien que je n’en ai jamais vu autant dans un jeu vido), a scintille un peu partout, les dcors au loin disparaissent quand on tourne la camra en haut d’une tour de guet… En ce moment, je joue au nanardesque Earth Defense Force 2017, et il a le mme dfaut !

Le bilan est donc vraiment mauvais ct technique, et ce bien qu’il existe un mode permettant de choisir entre une rsolution amliore ou un framerate plus stable… Rserv l’origine la PS4 Pro, cette option est aussi disponible sur les premires sries via une mise jour, mais quel que soi le mode choisi, l’ensemble reste vraiment peu flatteur pour la rtine. Il faudra donc s’accrocher un minimum et faire abstraction des graphismes si l’on veut profiter de ce Dynasty Warriors 9.

Au rayon des rjouissances, on pourra aussi noter la prsence des voix japonaises originales, mais aussi deux autres doublages, anglais et chinois. Les textes seront quant eux exclusivement en anglais. Pour ce qui est des voix dans la langue de Shakespeare, le doublage s’avre plutt convainquant, mais si les diffrentes prononciations des acteurs sur les noms propres chinois peuvent se montrer assez cocasses, avec des accents parfois trs diffrents selon le doubleur qui est l’oeuvre. Et s’il me sera assez difficile de juger de la qualit des doublages chinois, je pourrais au moins vous dire que la synchronisation labiale montre un niveau de qualit proche de celui des graphismes, tandis que la narration cinmatique reste assez classique, avec une voix off qui commente les vnements du jeu sur une carte, entre chaque chapitre, et des dialogues entre les hros dans l’horrible moteur du jeu pour faire avancer le scnario, le tout sur des musiques classiques pour la srie, qui vous feront tantt voyager en orient, tantt au beau milieu d’un concert rock.

Des gnraux toujours aussi puissants.Une nouvelle dynastie

Pour ce qui est de la jouabilit (action pure et dure en combat), on reste sur quelque chose de trs classique : deux boutons d’attaque, carr et triangle, pour des coups faibles ou forts. Quand vous avez rempli la jauge Mus, avec rond, vous avez accs un coup spcial dvastateur et spcifique au hros que vous aurez choisi. Mais ce n’est pas tout : d’une simple pression sur R1, les quatre boutons de faade donnent accs de nouvelles attaques dites « attaques gchettes » (trigger dans le jeu, promis, a ne vient pas de moi), aux effets varis, avec des coups pouvant tourdir, envoyer au sol ou en l’air. Il sera possible de « comboter » un maximum entre deux de ces coups. Quelques autres petites subtilits comme une garde et un contre qu’il est possible de placer en appuyant sur triangle au bon moment, sont aussi de la partie. Globalement, l’habitu reprendra ses marques immdiatement et la prise en main se montre assez facile pour un dbutant, avec des possibilits d’enchanements assez spectaculaires ds le dbut du jeu. Un ensemble trs classique et plutt rptitif, mais qui fonctionne toujours dans ce type de jeux. Quelques phases d’infiltration sont de la partie galement, mais se montrent assez dcevantes (il suffira de s’loigner de quelques mtres pour faire diminuer un tat d’alerte).

Pour avoir de la vraie nouveaut, c’est du ct de la progression qu’il faut regarder. Adieu les tableaux l’ancienne et bonjour les aventures en monde ouvert avec leur systme de qutes principales et secondaires (certaines tant indispensables la ralisation de l’objectif prioritaire) qui rendent le tout moins linaire. Oubliez donc le droulement habituel des batailles, dans ces niveaux constitus de pices spares par de longs couloirs. Dsormais, la carte est gigantesque et c’est un vritable front entre plusieurs camps que vous allez assister, puisque pour remplir une mission, il faudra bien souvent batailler des emplacements diffrents et souvent trs loigns. Outre ces nombreux combats, on aura mme des chteaux prendre avec des armes de sige, dont des bliers pour enfoncer les portes ou des tours pour grimper aux remparts. Une fois l’intrieur des btisses fortifies, on pourra facilement se perdre, mme s’il suffira bien souvent de grimper sur les toits pour passer de l’autre ct d’un mur et ouvrir une porte pour que le reste de ses troupes poursuive l’invasion. Mme si le droulement des batailles est souvent un peu gauche, il faut bien avouer que ces phases ne manquent pas d’un certain piment.

Un monde gigantesque… Mais un peu vide.Mus ouvert

Mais alors, ce changement de formule est-il convainquant, et suffira-t-il pour faire passer Dynasty Warriors dans une autre dimension ? Oui et non, la faute plusieurs aspects un peu bancals. Si l’impression de gigantisme est relle, avec une carte aux proportions dmesures qui vous emmnera mme aux pieds d’une partie de la grande muraille de Chine, les environnements sont souvent de vastes plaines uniquement remplis d’arbres entre deux villages ou chteaux. Seuls des changements de paysages, comme la montagne ou la mer, viennent briser une certaine monotonie. On ne peut pas s’empcher de ressentir une sensation de vide. Les villes sont bien videmment les endroits les plus vivants, avec leur architecture d’poque. On peut bien videmment utiliser un systme de voyage rapide, mais pas tout le temps. Souvent, il faudra soi-mme, dos de cheval, parcourir les longues distances qui sparent deux tapes d’une mission, et certains trajets durent parfois de longues minutes. Un outil se montrera alors trs utile : un pilote automatique pour votre monture ! Et mme si ce dernier a tendance se coincer dans tous les obstacles qui vont croiser son chemin, ce sera bien souvent l’occasion d’aller aux toilettes, de grignoter un peu (mais avec modration) ou encore de prendre des notes dans son petit carnet en vue de l’criture de son test… Mais en fait, c’est surtout une belle occasion de s’ennuyer !

Pour gayer son exploration lors d’un long trajet, on pourra alors partir la chasse aux missions secondaires, aux gsiers de ressources et aux tours de guet qui dvoilent la carte faon Assassin. Des composantes RPG sont aussi au programme, avec des armes amliorer et sertir de gemmes aux effets varis, un systme complet d’alchimie qui vous pousse ramasser tout ce qui se trouve sur votre chemin, ainsi qu’un gain d’exprience qui vous fait gagner des points de comptence pour amliorer des statistiques au choix (attaque, dfense, vitesse, etc.). Chose commune dans les jeux japonais : on va mme pouvoir pcher (ici remonter 6 poissons et 4 bracelets en or chaque touche), mais aussi chasser, avec un vritable systme de rcompense la clef. Pour arriver faire tout cela, les missions sont bien videmment beaucoup plus longues que dans les prcdents opus. Et s’il faudra plusieurs dizaines d’heures pour voir le bout de la campagne, vous dverrouillerez au fur et mesure les 90 gnraux prsents dans le jeu et vous pourrez les incarner dans un chapitre spcial qui vous racontera le point de vue d’un autre hros sur une bataille. De quoi allgrement dpasser une dure de vie « raisonnable ». Compltez le tout par une encyclopdie, une galerie de modle 3D parfaite pour admirer ses trop nombreux costumes DLC, et vous obtenez un jeu vraiment gnreux. Mais vous l’avez compris, mme si la fivre du Mus pointe bel et bien le bout de son nez, pour profiter de tout a, il va falloir faire de nombreuses concessions.

Source Article from http://www.gameblog.fr/tests/2977-dynasty-warriors-9-ps4
Source : Gameblog