Fort d’un premier pisode trs encourageant paru en mars dernier, les Bordelais de chez Big Bad Wolf se sont attels nous dlivrer la suite des aventures de Louis de Richet dans ce nouvel pisode de The Council intitul « Hide and Seek ». Comprenez : la partie de cache-cache. Hlas, il se pourrait bien qu’au terme de cet pisode, ce soit bien un peu de rythme et d’intrt que l’on serait dsireux de retrouver.

Si vous n’avez pas jou au premier pisode, nous vous dconseillons videmment la lecture de ce test.

Souvenez-vous, nous avions laiss notre bon Louis dans le manoir isol de Lord Mortimer tandis qu’il s’apprtait enfin rencontrer le matre des lieux. Les prsentations expdies, ce dernier nous charge ds lors de l’aider rsoudre un mystre pour le moins macabre : celui li au meurtre survenu la nuit passe de l’un de ses prcieux convives.

Une partie des invits de marque runis autour de Lord Mortimer.Lent au dmarrage

Chouette ! Cet pisode commence sur les chapeaux de roues ! C’est ce que nous serions en droit de penser au vu des premires minutes. Hlas, on dchante bien vite. Ce nouveau mystre, qui ajourne la qute principale du hros, ne prsente que peu d’intrt et semble dtach du reste de l’aventure. Ainsi, les deux premires heures de cet pisode, correspondant au premier chapitre, voient notre hros fureter dans toutes les chambres du manoir la recherche du moindre indice susceptible de confondre l’un des convives. Cette phase de jeu casse indniablement le rythme de l’aventure, d’autant que l’exploration est ponctue de nombreux temps de chargement intempestifs, lesquels excdent parfois les trente secondes ! Cela en devient exasprant quand ils interviennent avant mme de dbuter un dialogue, ce qui constitue pourtant le coeur du gameplay du jeu.

Les invits suspects se voient ainsi confronter tour de rle un interrogatoire de la part de notre protagoniste. Cependant, l o cela aurait pu mener des confrontations muscles comme dans le premier pisode, il ne s’agit simplement ici que de longs dialogues choix multiples n’ayant aucun impact sur la suite des vnements. C’est d’autant plus regrettable qu’une fois ce premier chapitre clos, l’intrigue principale reprend son cours et il n’est plus fait mention du meurtre par la suite. On se doute que les liens qui tissent les diffrentes sous-intrigues seront dvoils dans les pisodes suivants, mais au regard de ce seul pisode, cela donne plutt une impression de dcousu.

Attention ne pas perdre le fil dans cette nigme…Lord Mortifre

L’une des singularits de cette aventure narrative est sa propension faire appel plusieurs lments hrits des jeux de rle, comme nous l’avions dj voqu dans le test du premier pisode. Ainsi, l’apprentissage de comptences s’avre toujours aussi primordial dans leur exploitation au sein mme des investigations de Louis de Richet. Certains choix oprs nous ouvrent des voies (nouvelles options de dialogue, coffres dverrouillables, etc.), tout en nous fermant l’accs d’autres, rendant chaque partie unique. Le tout est facilit par l’usage de consommables (pour gurir une altration d’tat, utiliser une comptence gratuitement…), que l’on dniche peut-tre un peu trop facilement, d’autant que l’on peut galement s’en procurer auprs des domestiques.

J’avais voqu dans mon test prcdent l’importance d’un ancrage temporel raliste dans The Council, notamment dans le domaine culturel. Preuve de son attachement un certain ralisme, tout cet pisode semble se drouler sans ellipse majeure : le temps digtique rejoint le temps pass sur le jeu. Ici, c’est la dimension historique qui est mise en avant, lorsque l’on dcouvre petit petit que les personnages convis par Lord Mortimer, commencer par lui-mme, sont tous lis de prs ou de loin aux vnements qui secouent la fin de ce XVIIIme sicle : guerres d’indpendance, rvolutions… Si vous raffolez des conspirations, des nigmes biscornues et des secrets d’tat, vous allez tre servis.

Enfin, on peut regretter qu’il faille attendre la dernire heure de jeu pour dcouvrir un peu de dpaysement dans les dcors traverss. S’agissant de dpaysement, sachez qu’en plus d’un framerate parfois hoquetant lors de la traverse du manoir, certaines textures tendent quelques rares fois popper bizarrement. Rien de bien grave nanmoins au cours de ces quelques 3h30 de jeu ncessaires pour arriver au bout de l’pisode.

Source Article from http://www.gameblog.fr/tests/3046-the-council-episode-2-hide-and-seek-ps4-xb1-pc
Source : Gameblog