Il y a quelques mois nous avions eu l’occasion d’aller faire un tour dans le studio Daedalic  Hambourg pour voir de plus prs l’adaptation en jeu vido du roman de Ken Follett Les Piliers de la Terre. Dsormais, il est temps de vous proposer un avis dfinitif puisque le voil disponible. Du moins la premire partie de la trilogie, puisque le jeu est spar en 21 chapitres et c’est pour l’instant les 7 premiers qui sont jouables. 

Pour remettre les choses dans leur contexte, Les Pilliers de la Terre est l’origine un best-seller du romancier Ken Follett paru en 1990. L’histoire nous plonge dans l’Angleterre du XIIme sicle et suit notamment les traces de Tom le Batisseur, un homme caressant le doux rve d’riger une Cathdrale. Jusqu’ prsent nous n’avions pas rellement eu le droit beaucoup d’adaptation sur un autre mdia, si ce n’est cette srie au casting 5 toiles (comprenant notamment Eddie Redmayne et Ian McShane), sortie en 2010, qui prenait beaucoup de libert par rapport au roman.

Artistiquement sublime

Daedalic nous offre ici un point and click pour rattraper a et le moins que l’on puisse dire c’est que le pari semble russi. Rien que les premires secondes dans le menu du jeu permettent de sentir qu’on a affaire a une atmosphre fort bien travaille. Avec sa musique tout simplement magistrale (nous y reviendrons) le jeu vous happe ds les premiers instants. L o le studio fait fort c’est avec sa direction artistique tomber et sa technique sans faille, ou presque. Tout est dessin la main et on a l’impression d’assister une succession de tableaux au fur et mesure de notre progression. A la manire d’un King’s Quest. Pour avoir vu l’oeuvre les artistes sur place, on peut vous dire que cela reprsentait une tche de longue haleine.

Une atmosphre envotante pleine de charme

Chaque personnage, chaque brin d’herbe est le rsultat d’un coup de crayon matris. Pour russir la pari de retranscrire un Moyen-ge crdible et raliste, les artistes se sont notamment procur l’un des rares exemplaires de l’Encyclopdie mdivale de Violet le Duc. Un must have historique pour bien cerner toutes les singularits de cette priode. Allant d’un point de vue gnral d’une ville du haut d’une colline en plein t au ddale sombre d’un clotre lors d’une longue nuit d’hiver, tout est fait pour vous tlporter dans un Moyen-Age fidle et envotant. Difficile de ne pas tomber sous le charme car tout est fait pour vous immerger naturellement, tout est d’une incroyable douceur pour les yeux et les oreilles. Presque comme un pome visuel.

la fois roman et livre d’Histoire d’interactif

En fait, The Pillars of The Earth est une vritable ode au Moyen-ge. Il pourrait paratre idaliste de vouloir ajouter une porte pdagogique un jeu vido mais c’est pourtant le cas ici. Le jeu (comme le roman) constitue une vritable mine d’or en termes d’informations. Et mme si le ct dessin apporte cette douceur si envotante,  les enjeux religieux, politiques et sociaux mdivaux sont formidablement bien retranscrits et raconts. Alors certes a ne sera jamais aussi prcis qu’un livre d’Histoire, mais le titre de Daedalic est une vraie faon ludique d’apprhender cette priode mconnue, qui se rsume pour beaucoup de gens une hygine corporelle et dentaire douteuse et une succession de guerres (ce qui est, en plus, totalement faux).

Telltale-ment vtre

Pour faire de l’atmosphre gnrale quelque chose d’exceptionnel, le visuel se voit paul par une partie sonore de grande qualit. Lorsque l’un de nos personnages se retrouve dans l’abbaye, tout est fait pour vous donner l’impression d’y tre rellement alors que le dcor n’a rien de photo-raliste. Bruits de pas raisonnant dans un couloir allum la bougie, chien aboyant au loin, chant religieux… Sans compter des acteurs convaincants aussi bien dans la version anglaise qu’allemande. Il faudra se contenter de sous-titres pour les francophones, mais comme l’histoire est cense se drouler en Angleterre, c’est plutt un bon point. Cot gameplay, il s’agit ni plus ni moins de ce que l’on peut voir dans un jeu du studio Telltale.

Un petit pouvoir implique aussi de grandes responsabilits

 On incarne trois personnages, chacun ses choix faire.

  • Tom le Btisseur
  • Jack le Tailleur de Pierre
  • Le prieur Philippe

Ils ont videmment une psychologie propre et proposent une approche diffrente. Philippe est par exemple plus crbral et propose des choix de dialogues peut tre un poil plus profonds que ce bon vieux Tom, qui lui, devra effectuer des actions « manutentionnaires ». Jack est lui un bon mix entre les deux et s’occupera de vous faire vivre des scnes d’action, tant le personnage le plus jeune. C’est lui que revient le rle de vous faire vivre des vnements pleins de fougue. 

Mais il ne faut surtout pas s’attendre sauver la veuve et l’orphelin grand coup d’pe. Dans The Pillars of the Earth, on incarne des protagonistes la vie simple et modeste. Il s’agit d’une reprsentation du Moyen-ge presque documentaire et viscrale. Chasser, faire cuir de la viande ou rendre des comptes l’vque. Voil le genre de qute effectuer.

On pourrait croire que ce n’est pas suffisamment sexy pour tre agrable dans un jeu vido mais c’est en fait tout le contraire. Chaque action, aussi pleine de simplicit soit-elle est un rgal raliser car elle reprsente justement un grand pas en avant pour le hros que l’on incarne. Et toute la magie du jeu rside nous faire vivre le quotidien de personnes d’un autre temps. Sans jamais en faire trop. Vritable paroxysme, car bien souvent le jeu vido nous habitue effectuer des actions hroques jusqu’ l’coeurement. The Pillars renverse donc les codes sans altrer la satisfaction gnrale de la conclusion d’une action.

Le juste choix

Petites nigmes, successions de dialogues… Si la moindre action est intressante c’est aussi car chaque choix a videmment une influence. Le jeu proposera d’ailleurs plusieurs fins possibles, selon les dires des dveloppeurs, il faudra toutefois attendre l’ultime pisode pour en admirer toutes les consquences.   la fin de chaque chapitre le jeu rsume le choix de nos actions pour que vous vous prpariez mentalement la suite. 

En conclusion il faut donc plus s’attendre un (trs beau) roman interactif qu’ un jeu d’aventure complet digne d’un Monkey Island. Mais c’est dj a. On attend donc la suite avec impatience, en esprant que le niveau soit du mme ordre.

Source Article from http://www.gameblog.fr/tests/2810-the-pillars-of-the-earth-pc
Source : Gameblog