Après avoir lancé fin avril des expérimentations pour permettre à ses passagers de disposer de services de streaming sans publicité via Google Play Music, la société californienne Waymo, spécialisée dans les voitures autonomes, déploie désormais le Wifi dans sa flotte de véhicules.

 

Alors que la filiale d’Alphabet, la maison-mère de Google, déploie depuis décembre une flotte d’une centaine de mini-fourgonnettes identiques et sans chauffeur dans la ville de Phoenix, en Arizona, le déploiement du Wifi devrait lui permettre de s’attirer les faveurs du grand public, comme le rapportait ce lundi l’agence Reuters.

Siège enfant en option, climatisation, mise à disposition d’un service de streaming et maintenant le wifi : autant dire que le fleuron californien dédié aux voitures autonomes met les petits plats dans les grands pour s’imposer sur ce marché récent, avec l’objectif de persuader le grand public de délaisser la voiture « traditionnelle » au profit de son service de transport Waymo One. Alors que ce service est actuellement disponible à des tarifs comparables à ceux pratiqués par Uber ou Lyft, le but est également de développer des services annexes pour générer des revenus supplémentaires via la commercialisation de services associés ou la vente d’espaces publicitaires.

« Que vous souhaitiez vous tenir au courant de vos courriels ou écouter vos morceaux préférés à l’aide de notre intégration musicale, nous encourageons les utilisateurs à s’approprier cet espace », a déclaré la porte-parole de l’entreprise Julianne McGoldrick, relançant ainsi la course au marché des voitures autonomes.

Un marché sur lequel Waymo semble avoir déjà pris quelque avance, comme le suggérait en début d’année des données livrées par l’Etat de Californie – seul Etat américain à exiger des données chiffrées de la part des constructeurs – révélées par le « Financial Times ».

Source Article from https://www.zdnet.fr/actualites/waymo-se-plie-en-quatre-pour-se-construire-une-clientele-39887407.htm#xtor=RSS-1
Source:ZDNet News