Google Plus est arrivé il y a quelques mois avec comme objectif de bouleverser l’ordre établi en matière de réseaux sociaux. Le constat, moins d’un an après sa sortie, est plus que mitigé. Certes, le cap des 100 millions d’utilisateurs « actifs » a été passé, selon les dires de la firme de Mountain View. Mais leur présence est limitée. Le Wall Street Journal l’annonçait il y a quelques semaines, Google plus est utilisé en moyenne 3 minutes par mois par ses utilisateurs, contre plus de 400 minutes pour Facebook. En résultent de nombreuses parodies plus ou moins réussies sur le concept de la ville fantôme.

La dernière étude de RJMetrics, société spécialisée dans le mesure de la performance, va dans le même sens. Elle enfonce même le clou. L’engagement sur le réseau social de Google frôlerait le zéro pointé ! La pompe des inscrits a été amorcée grâce aux autres services du groupe, mais Google Plus ne serait pas adopté pour autant. Un échantillon de 40 000 utilisateurs choisis aléatoirement a été analysé pour mieux comprendre leur utilisation du service. Voici les principaux résultats :

  • Le nombre moyen de likes (0,77), de partages (0,17) et de commentaires (0,54) sur les posts est inférieur à 1

 

  • 30% des utilisateurs qui ont posté un message n’en ont pas posté un deuxième. 15% de ceux qui en ont posté 5 ont également abandonné. De manière générale, une déperdition existe après chaque statut posté, comme le montre ce graphique qui pointe le nombre d’utilisateurs continuant à poster après X updates.

  • Peu importe la date d’inscription, le nombre de posts par membre n’augmente que très peu avec le temps. L’abandon semble être rapide, faute de retours ?

  • Le temps moyen entre deux posts, pour les utilisateurs actifs, est de 12 jours

Cela ne semble pas gagné pour Google Plus, arriveront-ils à renverser la tendance ? Le défi est de taille. Pour le moment, le réseau social ne semble pas être une menace pour Facebook ou Twitter…

Source :Le blog du Modérateur


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder